Petit zoom sur l’éco-quartier 🌻

Connaissiez-vous la démarche éco-quartier ? Lancée en 2019, cette démarche à pour but de mettre en place des quartiers durables. Des quartiers durables ? On explique rapidement le concept.

1. Qu'est ce que l'éco-quartier ?

Dans un éco-quartier tout est pensé et organisé de façon à ce que l’empreinte écologique de la ville soit la plus faible possible. En bref, les écoquartiers sont des quartiers qui visent à réduire leur consommation de ressources non renouvelables. Ils répondent à des exigences environnementales élevées, que ce soit en termes d’énergie, de matériaux, de gestion des eaux ou de biodiversité. La mise en place d’un éco-quartier est complexe et demande une intervention politique, entrepreneuriale et citoyenne. Tous doivent s’associer pour servir cette démarche et ainsi vivre dans un modèle de ville durable et à faible impact écologique.

Pour reprendre, un écoquartier c’est une association de différents enjeux environnementaux dans le but de réduire l’empreinte écologique, dans ces enjeux nous retrouvons : 

 

  • La réduction des consommations énergétiques : les bâtiments, notamment, répondent à des exigences très strictes avec des consommations au mètre carré aussi faibles que possible. Les écoquartiers remarquables recourent tous aux énergies renouvelables (solaire, le plus souvent).

 

  • Une meilleure gestion des déplacements avec limitation de la voiture et incitation à l’utilisation de transports doux (transports en commun, vélo, marche) : les écoquartiers favorisent l’usage du vélo grâce à des pistes cyclables, la présence de parking à vélo sécurisé, des voies piétonnes permettent de circuler en toute sécurité, des arrêts de bus parcourent le quartier, etc. Cette limitation de l’automobile peut même aller jusqu’à son interdiction totale, comme dans le cas des quartiers “Carfree, mais dans tous les cas elle implique au moins une réflexion sur l’offre de stationnement automobile.

 

  • La réduction des consommations d’eau : les eaux pluviales sont récupérées et utilisées pour arroser les espaces verts, nettoyer la voie publique ou alimenter l’eau des toilettes.

 

  • La limitation de la production de déchets : la collecte sélective des déchets est de rigueur, mais les déchets verts peuvent également être facilement compostés grâce à des emplacements prévus à cet effet – le compost pouvant ensuite être utilisé pour les jardins et espaces verts.

 

  • La favorisation de la biodiversité : suivant les écoquartiers, des mesures peuvent être prises ou encouragées pour permettre à une flore et une faune locale de s’épanouir.

  • Les matériaux de construction utilisés et les chantiers peuvent faire l’objet d’une attention particulière (écomatériaux, meilleure gestion des déchets de chantier, réutilisation d’éléments dans le cadre d’une réhabilitation…). 

2. Le label et son référentiel

Le label « ÉcoQuartier » est une charte contenant 20 engagements répartis en quatre parties :

« Démarche et processus », « Cadre de vie et usagers », « Développement territorial » & « Environnement et climat ». (voir image ci-dessous) 

La labellisation comporte quatre étapes correspondant aux différents stades du projet. 

  • Étape 1 : obtenu par la signature de la charte « ÉcoQuartier »

  • Étape 2 : engagement du chantier. Le label écoquartier  « étape 2 » est délivré par la Commission nationale ÉcoQuartier après expertise.

  • Étape 3 : livraison de l’ÉcoQuartier, label obtenu après ici aussi expertise

  • Étape 4 : confirmation de l’ÉcoQuartier, créé en 2017, permet de mesurer la tenue des engagements dans le temps, après 3 ans de vie dans le quartier.

image : ecoquartiers.logement.gouv.fr

3. Se former à l'aménagement durable

Saviez-vous également que des formations sont mises en place par le gouvernement ? Elles se structurent autour du référentiel ÉcoQuartier. Elles sont complètement gratuites et se font en plusieurs modules. Elles permettent de connaître et de répondre aux attentes des acteurs de l’aménagement durable, collectivités, services de l’État et partenaires. On retrouve des formations comme “Impulser la participation citoyenne dans un projet d’aménagement durable” ou encore “Montage économique des opérations d’aménagement durable”.

 

Plus d’infos ici sur les formations ici : http://www.ecoquartiers.logement.gouv.fr/formations/

 
 
Sources :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *